fragil4451
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/11/2013

Le grand-père Pioupiou...

langage1.jpg

Le grand-père de zamour pendant la grande guerre a tout mit sur papier ses journées de pioupiou sur le front...

gaston-poilu2.jpg

Et je voudrais mettre au propre ses écrits et ses photos.

Du boulot m'attend...

 

pioupiou16.jpg

Clic-clac du pioupiou...


13/01/2009

Bataille de l'Aisne 3 !

Suite de la bataille avec
le grand-père Gaston le pioupiou .
Et si vous voulez lire le début ,
Sur la catégorie Gaston le Pioupiou
A gauche du blog ...

medium_pioupiou20.jpg

13 Décembre 1914 .

La batterie part au repos à Blanzy (aisne) où nous avons passés à la vaccination , changeons de cantonnement , arrivons à Charantigny puis à Villemontoire où nous restons plusieurs jours .

Janvier 1915 - Affaire de Soissons (Croisy) .

12 janvier 1915 . QuittonsVillemontoire , arrivons le soir à Septruons (?) où nous cantonnons . Le 14 nous allons mettre en batterie à la ferme Leveque puis à Belleux au dessus sur un plateau et de là nous tirons sur la verrerie de Venizel et sur l'eperon 132 . Nous avons vu passer un convoi de prisonniers des jeunes de 18 et même 17 ans (environ 500 prisonniers) .Malheureusement cette attaque des allemands nous a couté cher . Le colonel du 60 ième englouti dans une grotte avec un bataillon et le drapeau prisonnier du 44 ième d'infanterieà la suite de cette malheureuse affaire , le général de division Faès a été relevé . le 20 janvier je vais à Coeuvres pour toucher une bicyclette neuve . Le 3 février nous partons de Vivieres et nous allons reprendre le secteur de la cote 138 devant Vie/Aisne et Berny-rivière où l'echelon s'installe .

medium_pioupiou21.jpg

2 ième secteur de l'Aisne du 15 au 25 juillet 1915 .

Que dire de se secteur , que nous avons repris les mêmes positions c'est-à-dire les canons sur la cote 138 et nos echelons sur Berny-rivières , Roche etc ... Pendant le mois de février à juillet 1915 se fut la guerre de tranchées avec ses escarmouches et alternatives de bombardements . Nous avons eu quelques canons qui éclataient par suite du mauvais calibrage des obus et aussi de l'usine malheureusement cela causait la mort bien souvent du maître pointeur et du tireur . Pendant cette période , mes fonctions consistaient surtout en ma capacité de cycliste agent de liaison à aller chercher les journaux de Paris (Matin parisien , echo de Paris etc ) au train régimentaire qui se trouvait à Mortefontaine où quelques fois jusqu'à Villers-Cotterets . Je partais le matin vers 7 heures en passant le pont de bateaux à Roche par Ressonlelong(?) et je revenais vers les midi sur l cote 138 pour distribuer mes journaux non sans avoir au préalable mangé à 11 heures un bon bouillon de boeuf au trainrégimentaire .Il y avait là de bons camarades notament le maréchal des logis Zeroche , un vieux de la vieille décoré de la campagne de Chine de 1900 qui était très gentil pour moi .

medium_besancon-_hotel-de-ville-depart-de-la-pompe-automobile--_25056027.jpg

Besançon hôtel de ville ...

La suite au prochain numéro ...

Françoise !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique